Pourquoi je n’aime pas l’appellation « personal branding »

Personal branding : mais encore ?

Suite à un précédent article sur le personal branding il y a pile poil quatre ans, je sens qu’il est temps d’en remettre une couche (de réflexion).

à vendreCe n’est pas le concept lui-même qui me gêne véritablement – après tout, on en a vu d’autres –, mais l’utilisation des termes. Non pas l’adjectif « personal » mais la notion de « branding » : outre le fait d’un envahissement de la langue anglaise, « marque personnelle », en français, est le fait de se vendre soi, comme une marque. Se mettre en avant, d’accord, et tout le monde le fait, sur les profils, etc. C’est normal. Il ne s’agit donc pas de remettre en question le fait de mettre ses qualités en avant, de parler de soi.

Mais brand, branding, sont des termes de marketing relatifs à une marque de produits ou services. La traduction de personal branding est marque personnelle. Or, nous ne sommes pas une marque en tant qu’individu !

Bien sûr, une entreprise peut Lire la suite

Publicités

Le storytelling à la rescousse des marques

Dans cet article d’Influcia de février dernier, « Les marques et les réseaux sociaux : recherche mode d’emploi désespérément…« , il est question des marques qui ont du mal à se « vendre » dans leur communication online.

ID-100238477

On ne peut que recommander en effet un mode d’interaction plus soft, quand on note que les internautes attendent Lire la suite

Marque, storytelling, éthique et réalité

dior

Marques et storytelling : attention au retour de bâton

L’exemple Dior

Il était une fois une marque de luxe qui avait mis tous les moyens pour pondre un court-métrage très léché (campagne 360°, 2011). On se dit, chouette, c’est beau, ils ont bien fait les choses quand même, enfin surtout l’agence qui a créé et réussi une jolie stratégie sur un plan marketing.
Et Dior est toujours une belle marque de luxe…

Mais voilà qu’aujourd’hui, Lire la suite