Le storytelling à la rescousse des marques

Dans cet article d’Influcia de février dernier, « Les marques et les réseaux sociaux : recherche mode d’emploi désespérément…« , il est question des marques qui ont du mal à se « vendre » dans leur communication online.

ID-100238477

On ne peut que recommander en effet un mode d’interaction plus soft, quand on note que les internautes attendent davantage d’information, de dialogue.

Raconter, échanger, être sincère, écouter, expliquer, accompagner ses informations d’une vraie histoire, née entre autres de tous ces échanges avec les internautes, souvent basés sur du « je t’aime moi non plus ».

Le storytelling pour partager une aventure

Vouloir vendre est une idée fixe chez toutes les marques (mais après tout, c’est leur raison d’être). Or, plus question de se montrer en touriste et de se balader sur les réseaux les mains dans les poches, en vantant ici ou là que vous êtes le plus beau, ou que vous êtes le plus compétitif. Une marque doit plaire au-delà de toute démarche purement mercantile.

Pour ce faire, elle doit absolument se mettre tout d’abord en position de partage et d’écoute. Comprendre que sans les internautes, sans ses acheteurs, elle n’est rien. Par conséquent, son aventure est aussi la leur.

Rien de tel alors que de partager ses produits, ses services, son développement, son histoire, son activité, etc. avec ceux qui l’aident à vivre. C’est un minimum !
C’est là qu’intervient la notion de storytelling au sens large. Et si les marques instauraient vraiment un dialogue ?

Le storytelling adoucit les mœurs et fédère

Il s’avère qu’en France, beaucoup de marques (et la plupart des entreprises) n’ont pas encore pris toute la mesure de cet outil pourtant millénaire et ô combien interactif.

Rappelons-nous que tout le monde aime donner son point de vue. S’exprimer, raconter, est une façon de s’affirmer, d’exister. En termes de communication inter humaine, quand on peut dire ce que l’on pense, on ressent une forme de délectation, de bien-être. On se défoule (critique), ou bien l’on rejoint un avis positif (partage).

Dans tous les cas, on apporte son témoignage, une vision de son expérience. Cela peut prendre aussi la forme d’un avis plus créatif, avec des conseils envers sa marque préférée. Bref, rien de tel pour se faire du bien que de donner son avis. Oui, le storytelling adoucit les mœurs.

Concernant leurs clients, les marques devraient toujours avoir à l’esprit les mots « Plaisir » et « Respect ». Rien ne sert d’imposer des messages publicitaires classiques, forme révolue aujourd’hui. Au contraire, le dialogue et l’ouverture sont au cœur d’une stratégie marketing réussie. C’est ici que la technique du storytelling va entrer en action à un moment ou à un autre. Les marques doivent, elles aussi, se livrer, ne plus créer leur communication pour mais avec leur clients.

Attention cependant : dans cette nouvelle façon d’aborder le marketing, il faut savoir rester sincère (sujet de mon prochain billet…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s