Le concept store comme support de storytelling

De plus en plus de e-boutiques à succès tentent un magasin « physique ». L’approche choisie est alors souvent de tester un concept store.

Ainsi, a-t-on vu cette semaine l’exemple de la boutique en ligne Smallable (articles pour enfants), s’installer dans le 6e arrondissement de Paris, avec des présentations axées sur la high tech, le tout sur 300 mètres carrés : le paradis des enfants ouvre sa première boutique à Paris.

zoneconfortL’idée d’un concept store est de mettre en scène les produits autour d’un thème, plutôt que de les aligner bêtement en rayons.

Là où le storytelling intervient est justement dans la mise en place de ces univers où le client est invité à se projeter, à échanger, à participer, à se sentir considéré, unique.

L’intérêt est qu’avec différents produits, on peut créer un espace vivant, familier, qui raconte une histoire… un terrain de jeu, une véritable zone de confort.

Storytelling : un concept store comme support

Regardez comme les vitrines des grands magasins font toujours l’attraction à Noël. Si l’imagination est au pouvoir, elle doit être au service du rêve et des histoires.

Imaginez maintenant un concept store (physique j’entends) qui reproduirait au plus près nos vies, au fil des saisons et du calendrier, où l’on se sentirait aussi bien que chez soi. Où le client deviendrait acteur, utilisateur, testeur, participant, impliqué à 100 %. Où le héros ne serait plus le produit, mais le client !

Lire cet article Le storytelling réveille le commerce.

Cette approche est très répandue aux États-Unis, principalement dans les grandes villes branchées comme New York. Bye-Bye les magasins physiques classiques ! L’ère est à la proximité ludique, sans cesse renouvelée, surprenante, évolutive. Rester derrière son comptoir à attendre que le client achète son produit est un « concept » bel et bien terminé (à moins d’être en mode autodestruction bien sûr).

Comme pour votre site de e-commerce, et quelles que soient la taille et la renommée de votre magasin, vous devez composer avec une clientèle plus volatile que jamais. Pour nourrir sans relâche une créativité marketing, l’utilisation d’un storytelling sur le terrain permet de créer un lien durable avec le consommateur.

achatCe dernier aime qu’on s’intéresse à lui. Or, le contact humain touche davantage son affect, contrairement à une e-boutique, même si celle-ci lui raconte une histoire. C’est dans certaines limites du virtuel qu’il s’agit donc d’ouvrir une brèche pour devenir complémentaire. En se réinventant, les magasins physiques, et notamment les concept stores, peuvent très bien vivre une nouvelle jeunesse.

Exemple : how retailers can use storytelling to engage shoppers and drive sales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s