Une photo fait-elle un storytelling ?

Il y a quelques années, une photographe a mis en ligne la photo d’un collègue en demandant aux internautes de partager leur vision, et en ajoutant simplement la légende de leur choix. Le titre de l’article est « storytelling : que se passe-t-il ? »
À découvrir ici : http://www.lense.fr/news/story-telling-que-se-passe-t-il.

J’ai trouvé cette démarche intéressante en ce qu’elle met le doigt sur une question.
Tous les outils mis en place par les réseaux sociaux et autres plateformes, rivalisent depuis quelques temps à celui qui fera mieux – qu’ils se nomment Moments, Instants, Stories… Ce ne sont que des supports d’images.

selfie-900001_640

Or, ils ne racontent pas grand-chose. Ils montrent au quotidien un flux de photos à la pelle. Au pire un selfie sans intérêt, au mieux une photo d’art. Mais où est l’histoire ?
Lire la suite

Storytelling ou storyliving ?

football-870283_640
Je lisais cette semaine une interview dans Stratégie sur une tendance émergente, à savoir le storyliving. Le titre de l’article avance l’idée que le storyliving l’emporterait aujourd’hui sur le storytelling... Creusons un peu l’affaire.

Il y a encore peu de réflexions sur l’approche du storyliving. Ça va venir, n’en doutons pas. La récupération d’une « nouveauté » a quelque chose de viralement insaisissable. Le mois d’août a vu passer quelques articles américains sur la question.

Le storyliving : ici et maintenant

Le storyliving (qui s’écrit Story Living en anglais) est Lire la suite

Émoticônes, une nouvelle écriture ?

smiling-face-with-sunglassesAlors que je prépare cet article, je vois passer ce jour un billet de L’Usine Digitale sur le même thème, avec en titre une question radicale :
« Les émoticones seront-ils les fossoyeurs du langage ? »

Une langue écrite supplémentaire et universelle

Langage, alphabet, code : où se situent les émoticônes ?

Pour échanger, communiquer et se comprendre, on a besoin d’un code commun, un « langage ».
L’écriture est l’expression écrite du langage. Chaque langue a besoin d’un alphabet qui permet de créer des mots pour composer des phrases et DIRE. L’expression écrite est faite d’autant de signes qui Lire la suite

Pourquoi je n’aime pas l’appellation « personal branding »

Personal branding : mais encore ?

Suite à un précédent article sur le personal branding il y a pile poil quatre ans, je sens qu’il est temps d’en remettre une couche (de réflexion).

à vendreCe n’est pas le concept lui-même qui me gêne véritablement – après tout, on en a vu d’autres –, mais l’utilisation des termes. Non pas l’adjectif « personal » mais la notion de « branding » : outre le fait d’un envahissement de la langue anglaise, « marque personnelle », en français, est le fait de se vendre soi, comme une marque. Se mettre en avant, d’accord, et tout le monde le fait, sur les profils, etc. C’est normal. Il ne s’agit donc pas de remettre en question le fait de mettre ses qualités en avant, de parler de soi.

Mais brand, branding, sont des termes de marketing relatifs à une marque de produits ou services. La traduction de personal branding est marque personnelle. Or, nous ne sommes pas une marque en tant qu’individu !

Bien sûr, une entreprise peut Lire la suite