Storybuilding : quand les consommateurs s’approprient les marques

puzzle-1152796_640Cette semaine, je relisais une interview soulignant le fait que les marques ne devaient plus parler d’elles mais laisser les consommateurs, ou communautés, le faire… Lire l’article.

C’est juste. Et celui qui aime une marque est libre d’en parler ou d’accepter d’être « influencé » pour en parler.

Mais, au-delà des « influenceurs », cette idée peut aussi être l’occasion de Lire la suite

Storytelling en marketing : la sincérité paie toujours

ID-100244209Quelle que soit la démarche (inbound marketing, brand content, content marketing, publicité), l’utilisation du storytelling doit se faire avec prudence pour ne pas dire n’importe quoi.
Raconter son activité en étant sincère revient à installer une confiance, moteur de fidélisation…

On aime tous les histoires qui font rêver : celles qui nous emmènent, celles qui nous boostent, qui nous ramènent à nos propres possibilités, celles qui permettent de nous projeter, de découvrir, d’apprendre, celles qui permettent d’apporter du sens à nos vies, ou tout simplement de nous faire passer un bon moment.

A fortiori quand elles sont vraies : non seulement, ça fait plaisir, mais on se dit que c’est possible. On apprécie la réalité quand celle-ci fait rêver. Car le plaisir déclenche l’intérêt et l’envie, c’est d’une logique enfantine. La vérité est mieux partagée. Par conséquent, oui, à terme, la sincérité est toujours gagnante.

Pourquoi une histoire vraie a plus de force ?